Numérisation de documents vidéo

Conformation des fichiers source numériques SD et HD

Simultanément à l’apparition des cassettes numériques DV et Digital-8, les fabricants ont produit des magnétoscopes enregistrant en définition standard sur CD ou DVD, et doté les appareils photo d’une fonction vidéo, puis sont apparus les caméscopes HD, les Smartphones et autres dispositifs permettant la capture vidéo. Tous ces matériels stockent des fichiers numériques plan par plan, sur divers supports et dans des résolutions et formats de compression très variés.

Il convient de faire des choix pour la gestion des rushes de tournage qui en sont issus.

Nous suggérons de créer pour chaque document un dossier réunissant les fichiers bruts originaux, de constater leur format avec un utilitaire logiciel comme « MediaInfo » et de vérifier leur lisibilité avec un player standard gérant les listes de lecture. Il est également possible de fusionner tous les fichiers des séquences en un seul, en conservant des marqueurs de séquences dans les métadonnées, cette pratique n’est valable que si le logiciel est capable de sauvegarder cet assemblage sans recompiler la vidéo, ce qui aurait pour effet de la dégrader.

Certains centres d’archives recompilent toutes les sources vidéo dans un unique format afin de ne pas gérer des sources disparates et choisissent pour cela généralement du MPEG4-AVC H264. Si cette pratique n’est pas justifiée pour l’archivage d’originaux numériques, elle peut s’appliquer à la production de supports dérivés réservés à la consultation, sous réserve de conserver la résolution d’origine.